Les casques et casquette :

-Risques liés aux chutes d’objets :

Le casque de protection joue ici une fonction essentielle ; il joue principalement trois rôles :
– rôle antipénétration : renforce la boîte crânienne
– rôle amortisseur: absorbe les chocs
– rôle déflecteur : faire dévier la trajectoire de l’objet en chute

-Risques liés aux heurts :
Moins spectaculaire que la chute d’objets mais plus fréquent ; le casque joue encore ici son rôle de protection.

-Risques électriques :
Les casques doivent être isolants et répondre à des tests spécifiques
-Risques de projection :
Projection de liquides (produits chimiques), de métal en fusion. Des exigences supplémentaires facultatives ne sont applicables que lorsqu’elles sont spécifiquement revendiquées par le fabricant du casque.

EN397 (EN397/A1) – Casque de protection pour l’industrie

Elle précise les exigences physiques et de performance, les méthodes d’essai et les exigences de marquage des casques de protection pour l’industrie. 
Les exigences obligatoires s’appliquent aux casques de protection d’usage courant utilisés dans l’industrie. Parmi les exigences
obligatoires, on notera :
– absorption des chocs [une masse percutante de 5.0 kg (+/- 0.1 kg) est lâchée sur le sommet de la calotte du casque à une hauteur de 1000 mm (+/- 5 mm)]
– résistance à la pénétration [(une masse percutante de 3.0 kg (+/- 0.05 kg) et aux caractéristiques particulières est lâchée sur le sommet de la calotte du casque à une hauteur de 1000 mm (+/- 5 mm) ; on note si l’on constate un contact entre la pointe et fausse tête.]
– résistance à la flamme
– points d’ancrage de la jugulaire
EN13087-1 à EN13087-10 – Casques de protection : Méthodes d’essai
EN812 – Casquette anti-heurt pour l’industrie
Cette norme spécifie les exigences physiques et de performance, les méthodes d’essai et les exigences de marquage des casquettes anti-heurt pour l’industrie. Les casquettes anti-heurt pour l’industrie sont destinées à protéger le porteur lorsque sa tête vient heurter des objets durs et immobiles avec suffisamment de force pour provoquer des lacérations ou autres blessures superficielles. Elles ne sont pas destinées à protéger des effets des projections ou chutes d’objets ou des charges en suspension ou en mouvement. Il ne faut pas confondre les casquettes anti-heurt pour l’industrie avec les casques de protection pour l’industrie spécifiés
dans l’EN 397.

EN14052 – Casques de protection à haute performance pour l’industrie

EN50365 – Casques électriquement isolants pour utilisation sur installations à basse tension
Cette norme est applicable aux casques électriquement isolants utilisés pour le travail sur ou près de parties sous tension d’installations ne dépassant pas 1 000 V en courant alternatif ou 1 500 V en courant continu. Ces casques, lorsqu’ils sont utilisés simultanément à d’autres équipements de protection électriquement isolante, empêchent les courants dangereux de traverser les personnes par la tête. 
EN443 – Casques de sapeurs pompiers
Spécifie les principales caractéristiques requises pour un casque des services d’incendie et de secours, elle prend en compte le niveau de protection, le confort et la tenue dans le temps du casque. Elle autorise des options pour prendre en compte des exigences nationales particulières.

 

Protection des oreilles

EN352-1
Protecteurs individuels contre le bruit. Exigences générales.
Partie 1 : serre-tête
Cette norme spécifie les exigences en matière de construction, de conception, de performances et de marquage des serre-tête ainsi que les informations destinées à l’utilisateur. Elle prescrit en particulier l’affaiblissement acoustique des serre-tête, mesuré conformément à l’EN 24869-1. Cette norme ne traite pas des coquilles destinées à être montées sur un casque de sécurité industriel ou intégrées à un casque.

EN352-2
Protecteurs individuels contre le bruit. Exigences générales.
Partie 2 : bouchons d’oreille.
Cette norme établit les exigences en matière de construction, de conception, de performances et de marquage des bouchons d’oreille ainsi que les informations destinées à l’utilisateur. Elle impose en particulier une déclaration de l’affaiblissement acoustique des bouchons d’oreille, mesuré conformément à l’EN 24869-1.

EN352-3
Protecteurs contre le bruit ; exigences de sécurité et essais.
Partie 3 : serre-tête monté sur casque de protection pour l’industrie.
Cette norme spécifie les exigences en matière de construction, de conception, de performances et de marquage des serretête montés sur casque de sécurité industriel conforme à l’EN 397 ainsi que les informations destinées à l’utilisateur. Elle prescrit en particulier une déclaration de l’affaiblissement acoustique des serre-tête montés sur casque, mesuré conformément à l’EN 24869-1. Du fait qu’un même modèle de serre-tête peut être monté sur différents modèles ou tailles de casques de sécurité industrielle, la présente partie de la norme définit une série d’exigences physiques et acoustiques en fonction du modèle ou de la taille de casque sur lequel le serre-tête est monté. Les exigences s’appliquent en totalité à la combinaison de base, c’est-à-dire aux serre-tête montés sur l’un des modèles ou l’une des tailles de casque spécifiées, et en partie seulement à la combinaison supplémentaire, c’est-à-dire aux serre-tête du même modèle mais montés sur des casques de modèle ou de taille autre que ceux qui sont spécifiés. Il est exigé de mettre à disposition les informations sur la gamme de casques testés avec les serre-tête, et dont les combinaisons satisfont à la présente norme.


EN352-4 (A1)

Protecteurs individuels contre le bruit – Exigences de sécurité et essais
Partie 4 : serre-tête à atténuation dépendante du niveau.
Cette norme européenne est applicable aux serre-tête à atténuation dépendante du niveau. Elle spécifie les exigences en matière de construction, de conception, de performances, de méthodes d’essai et de marquage ainsi que les informations destinées à l’utilisateur pour ce qui concerne l’incorporation du dispositif d’atténuation dépendante du niveau.


PR EN352-8

Protecteurs individuels contre le bruit – Exigences de sécurité et essais
Partie 8 : serre-tête audio de divertissement.
Cette norme spécifie les exigences en matière de construction, de conception, de performances, les méthodes d’essai et les exigences de marquage ainsi que les informations destinées à l’utilisateur relatives à l’apport du dispositif électro-acoustique de divertissement(à consulter également les normesEN458, EN13819…)

 

La réglementation en la matière a évolué
avec la 
transcription de la directive

européenne 2003/10/CE par le décret
n° 2006-892 du 19 juillet 
2006.

Depuis 2006, les seuils d’exposition
ont été abaissés. Le premier seuil

d’exposition à partir duquel une action
est requise est de 80dB(A)

pour 8 heures.

Durées d’exposition quotidienne au bruit nécessitant une action

Niveau sonore en dB(A) Durée d’exposition maximale
80 8h
83 4h
86 2h
89 1h
92 30min
95 15min
98 7.5min

Etre exposé 8 heures à 80 dB(A) est exactement aussi dangereux
que d’être exposé 1 heure à 89 dB(A) !

 
Protection des yeux

EN 166 fixe les spécifications générales concernant les lunettes afocales, les lunettes à verres correcteurs, lunettes masque et écrans faciaux.Cette norme spécifie, entre autres, le marquage obligatoire des branches (ou masque pour les lunettes-masques) et des oculaires.
Cette norme (avec l’EN168) spécifie également les tests de la résistance mécanique des équipements.

 NORMES                                           DESIGNATION
EN165 Protection individuelle de l’oeil, vocabulaire.
EN166 Protection Individuelle de l’oeil, spécifi cation.
EN167  Protection individuelle de l’oeil ; méthodes d’essais optiques.
EN168  Protection individuelle de l’oeil ; méthodes d’essais autres qu’optiques.
EN169  Protection individuelle de l’oeil ; filtres pour le soudage et les techniques connexes.
 EN170  Protection individuelle de l’oeil ; filtres pour l’ultra-violet.
EN171  Protection individuelle de l’oeil; filtres pour l’infrarouge.
EN172  Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel.
EN172 A1  Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel.
Amendement A1.
EN172 A2  Protection individuelle de l’oeil; filtres de protection solaire pour usage industriel .
Amendement A2.
EN175  Equipement de protection des yeux et du visage pour le soudage et les techniques connexes.
 EN ISO12312-1  Protection des yeux et du visage – Lunettes de soleil et articles de lunetterie associés – Partie 1. lunettes de soleil pour usage général. (remplace l’ancienne norme EN1836).

 

 

Protection respiratoire

-Masques à usage unique

EN149 : Demi-masque à usage unique, filtrant contre les aérosols.
– à usage unique: marquague NR

– réutilisables (plus d’une journée de travail: marquage R)

FFP1 : contre les aérosols solides et liquides
(p.ex : brouillards d’huile) non toxiques dans le cas de concentrations allant jusqu’à 4,5 VME ou 4 x APF.

FFP2 : contre les aérosols solides et liquides
(p.ex : brouillards d’huile) non toxiques et de faible à moyenne toxicité, dans le cas de concentrations allant jusqu’à12 x VME ou 10 x APF.

FFP3 : contre les aérosols solides et liquides
(p.ex : brouillards d’huile) non-toxiques de faible à moyenne toxicité et haute toxicité, dans le cas de concentrations allant jusqu’à 50 x VME ou 20 x APF.

VME = valeur moyenne d’exposition
C’est la valeur limite d’un gaz ou d’une poussière (exprimée en ppm ou mg/m3 à laquelle un individu peut être exposé durant une journée de travail (8h/jour) durant toute sa vie rofessionelle, sans risque pour sa santé.
APF = facteur de protection attribué
EN 149 : 2001 + A1 : 2009 : demi-masques filtrants pour protection anti-poussières à usage unique. Un équipement de protection respiratoire donné ne peut être approuvé que si les composants individuels satisfont aux exigences des spécifications
d’essai, qui peuvent faire l’objet d’une norme complète ou d’une partie de norme, et que, si des essais pratiques de performance ont été exécutés de façon satisfaisante avec l’appareil complet, lorsque ces essais sont prévus dans la norme appropriée. Si pour une raison quelconque l’appareil complet n’est pas essayé, une simulation de l’appareil peut être réalisée dans la mesure où les caractéristiques respiratoires et la répartition du poids sont semblables à celles de l’appareil complet.
Domaine d’application : la présente norme européenne spécifie les caractéristiques minimales à exiger des demi-masques filtrants utilisés comme appareils de protection respiratoire contre les particules sauf pour l’évacuation. Elle contient des essais de laboratoire et des essais pratiques de performance pour assurer la conformité aux exigences.
EN 405 : référence pour les demi-masques filtrants avec valve pourprotection anti-gaz et anti-vapeurs ou protection combinée.
-Masques réutilisables
EN 136 : masques complets pour utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire (ARI)
EN 140 : demi-masques et quart de masques réutilisables pour utilisation avec filtres et appareils de protection respiratoire /ARI
EN 14687 : filtres gaz et vapeurs et filtres combinés pour des appareils de protection respiratoire à pression négative.
EN 143 : filtres à particules pour des appareils de protection respiratoire à pression négative.

-Masques à adduction d’air
La norme EN 14594 fixe les spécifications minimales des appareils de protection respiratoire isolants à adduction d’air comprimé à débit continu dotés de masques complets, de demi-masques ou avec cagoule, casque ou
combinaison, ainsi que celles des appareils utilisés dans les opérations de projection d’abrasifs en tant qu’appareils de protection respiratoire.
La norme EN 12021 spécifie les exigences en matière de qualité de l’air comprimé respirable.

-Hygiène
EN 14 683 : 2006 – Référence pour les masques chirurgicaux
La transmission d’agents infectieux lors d’actes chirurgicaux effectués dans des salles d’opération et d’autres établissements médicaux peut se produire de différentes façons. Les sources de transmission sont,par exemple, le nez et la bouche des membres de l’équipe chirurgicale.
Le principal usage prévu des masques chirurgicaux est la protection des patients contre la transmission d’agents infectieux expirés par le nez et la bouche des membres de l’équipe médicale et également, dans certaines situations, la protection des porteurs de ces masques contre les éclaboussures de liquides potentiellement contaminés.
Domaine d’application : la présente norme européenne spécifie les exigences de construction et de performance, ainsi que les méthodes d’essai des masques chirurgicaux destinés à limiter la transmission d’agents infectieux des membres de l’équipe médicale vers les patients (et inversement dans certaines situations) lors d’actes chirurgicaux effectués dans des salles d’opération et d’autres établissements médicaux dont les exigences sont similaires.
La présente norme européenne ne s’applique pas aux masques destinés exclusivement à la protection individuelle des membres de l’équipe médicale.